Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)


2 Commentaires

La colline du Capitaine Misha / Captain Misha’s hill

Ah, le Danube ! Ce grand fleuve romantique qui danse à travers l’Europe au son d’une valse de Vienne, aux eaux bleues comme les yeux de Sissi l’impératrice, avant de se jeter en rugissant dans le défilé des Portes de fer entre Serbie et Roumanie !

Ah, the Danube ! This great romantic river dancing across Europe on the sound of a Vienna waltz, its waters as blue as Sissi’s eyes, before roaring down the gorge of the Iron Gate between Serbia and Romania !

lac1

Sauf que…. Ses eaux ne sont pas souvent bleues mais plutôt grises, même sous le soleil. Sauf que… c’est surtout un grand paresseux qui s’étale dès qu’il le peut, au point de ressembler par moment au lac d’Annecy.

Except  that…. its waters are  not often blue but gray or green, even under the sun. Except that…  it is mostly a big lazy river that spreads whenever it can, to the point of resembling at times  to the Annecy Lake.

Sauf que… les Portes de fer sont aujourd’hui fermées par un énorme barrage hydraulique qui a calmé le jeu et permet à des dizaines de bateaux de vendre des croisières « romantiques » !

Except that … the iron gates are now closed by a huge hydroelectric dam that cooled down the game and allows dozens of boats to sell  » romantic  » cruises !

djerdap

Ceci dit, les Portes de fer restent un endroit assez magique où le placide Danube se resserre sur 150 m de large (et 100 m de profondeur !) après avoir eu jusqu’à 2 kms de large juste avant.

That said, the Iron Gates remain a pretty magical place where the placid Danube narrows to a width of only 150 meters  ( and a depth of 100 meters !) After having been  2 kms wide just before .

La forteresse de Golubac  marque l’entrée dans les gorges, avec une succession, sur une centaine de kms de moments où le fleuve s’étale entre les collines et se resserre entre les falaises, avec sur la rive droite les montagnes des Balkans, et sur la rive gauche celles des Carpathes.

The Golubac fortress marks the entrance into the gorge, with a succession, over a hundred kms , ofmoments where the river spreads between hills and squeezes between cliffs, with on the right bank the Balkan mountains, an on the left the beginning of the Carpathian range.

golubac

photo D. Barthel CC BY-SA 3.0 wikipedia

 lac2

gorge1.JPG

Face au passage le plus étroit, on découvre une immense sculpture de 55 m de haut,  taillée dans la roche roumaine,  de Décébale, le dernier roi Dace, (est-ce un hasard que les Renault roumaines s’appellent Dacia ?) quelque chose comme le Vercingétorix roumain : on se croirait presque dans un remake du Seigneur des anneaux !

Facing the narrowest passage, we discover a huge sculpture, 55 meters high, carved in the Romanian rock, of Decebal, the last Dace king, something like the Romanian Vercingetorix : it is almost like a remake of The Lord of the Rings !

dace.JPG

Pour découvrir les Portes de fer, nous étions basés sur la Colline du Capitaine Misha à Donji Milanovac. Cela sonne comme un titre de roman de Jules Verne. Mihailo « Miša » Anastasijević, alias le Capitaine Misha, était au XIXème siècle l’homme le plus riche de Serbie, après le prince régnant. Il a bâti sa fortune sur le transport sur le Danube jusqu’à Vienne du sel de Roumanie et de Moldavie. Au faite de sa réussite, le « Rotschild du Danube » possédait 80 navires et commandait à 10 000 marins ! Il a fini par rendre jaloux le monarque qui l’a exilé en Roumanie.

To discover the Iron Gates, we were based on Captain Misha’s hill in Donji Milanovac. This sounds like a title of a novel from Jules Verne. In the nineteenth century, Mihailo  » Miša  » Anastasijević , aka Captain Misha was the richest man in Serbia, after the ruling prince. He built his fortune on transporting the salt from Romania and Moldova on the Danube to Vienna . At the height of his success ,  » the Rotschild of the Danube  » had 80 ships and commanded 10,000 sailors ! The monarch eventually got jealous of his success and he was exiled in Romania.

kapetan-misa-anastasijevic_520x320

Natif de la région, il surveillait le trafic sur le fleuve depuis sa propriété sur une colline qui aujourd’hui porte son nom. La Colline du Capitaine Misha, en serbe Kapetan Mišin Breg (N44.472624, E22.1039503), est maintenant une galerie de sculptures à ciel ouvert, dans un verger planté de pruniers, de cerisiers, d’abricotiers, de rosiers, de pins.

A native of the region, he used to watch the traffic on the river from his property on a hill that now bears his name. Captain Misha’s hill , in Serbian Kapetan Misin Breg ( N44.472624 , E22.1039503 ) is now an open air  gallery in an orchard with plum , cherry , apricot  trees,, roses  and pinewood .

kmg1.JPG

kmg2   kmg3.JPG

C’est aussi un restaurant avec quelques chambres d’hôtes, qui accueille également quelques campeurs ou camping cars.

It is also a restaurant with a few guest rooms, which alsomay  host a few tents or motor homes .

chon2   chon1.JPG

C’est un endroit sublime au dessus du Danube, où l’on mange sous des tonnelles couvertes de vigne, entre les sculptures de bois du propriétaire.

It is a sublime place above the Danube, where you eat under vine covered arbours, between the owner’s wood sculptures.

s1   s2.JPG

s4   s3.JPG

s5.JPG

La famille qui tient ce lieu est adorable, et leur rakia au miel est délicieux ! Nous y avons passé 3 jours à découvrir la région et à profiter de ce lieu magique, tout en surveillant bien entendu le trafic sur le Danube !

The family that runs this place is adorable, and their rakia mixed with honey is delicious! We spent 3 days there to discover the region and enjoy this magical place, while monitoring the traffic on the Danube ! Of course !

titanic.JPG


1 commentaire

On a raté Belgrade / We missed Belgrade

Belgrade est construite au confluent de la Save et du Danube. Comme beaucoup de villes de la région elle était protégée par un fort au dessus de la jonction des deux fleuves. Aujourd’hui la capitale serbe compte plus de 2 millions d’habitants.

Belgrade is built at the confluence of the Sava and the Danube. Like many towns in the region it was protected by a fort above the junction of the two rivers. Today the Serbian capital has over 2 million inhabitants.

ville

Comme pour Sofia, Novi Sad ou Nis, en arrivant, nous avons visé un grand parc où nous pourrions garer le camping car et dormir tranquilles. Nous avons choisi le parc de l’autre côté de la citadelle, le long de la Sava, à 10 mn à pied du centre ville par un pont. Superbe vue sur la ville, et les bateaux mouches qui descendent le Danube.

As for Sofia , Novi Sad and Nis , on arrival, we aimed at a large park where we could park the camper and sleep peacefully. We chose the park on the other side of the citade , along the Sava, 10 minutes walk from the city center by a bridge. Lovely view over the city and the boats going down the Danube.

parking.JPG   barges

Sauf que les bateaux-bars-restaurants amarrés le long de la Sava, près de nous, se sont révélés être des boites de nuit et que les Belgradois adorent la fête ! Résultat, les deux premiers soirs, musique électro à fond jusqu’à 5 h du matin. Le lendemain, on s’est déplacés vers un endroit qui était silencieux la veille. Manque de chance, le bateau le plus près a décidé de faire une soirée latino ! Salsa jusqu’au petit matin ! La quatrième nuit, on est partis se planquer dans une petite rue près d’un cimetière : là au moins les voisins ne nous ont pas dérangés.

Except that the restaurants on the boats moored along the Sava, close to us, turned out to be nightclubs and Belgraders love to party ! As a result, the first two nights, we got electro loud music until 5am . The next day we moved to a place that was quiet the night before. Bad luck : That barge decided to hold a latino event  ! Salsa until morning ! The fourth night, we went to hide in a small street near a cemetery : there at least the neighbors did not bother us.

Les deux premiers jours ont été consacrés à des courses pour le camion. En Bulgarie, un poteau électrique avait eu la mauvaise idée de nous abîmer un optique de phare à l’arrière. Dans un répertoire des campings nous avions repéré deux magasins d’accessoires à Belgrade. Nous avons passé la première après-midi à chercher le premier magasin : il n’existe plus ! On a aussi cherché un Décathlon fantôme. Le lendemain, on est parti avec le camion au « Camping center  Belgrade» en banlieue.

The first two days were spent shopping for the motorhome. In Bulgaria, a power pole had the bad idea to hit a headlight to the rear. On a campgrounds directory we spotted two accessory shops in Belgrade. We spent the first afternoon to get to the first store : it no longer exists ! we also sought for a non existent Decathlon store. The next day, we went with the camper to the  » Camping center Belgrade  » in the suburbs.

CCB  CCS

C’est en fait un magasin de meubles, dont le patron, lui-même camping cariste, met à disposition la pelouse devant son magasin pour les touristes de passage. Pas d’accessoires à l’horizon, mais on découvre que Dusan, le marchand de meubles, est aussi le président du camping club de Serbie ! Il passera plus d’une heure au téléphone pour nous trouver un magasin de phares. Finalement, à l’autre bout de la ville, on pourra acheter un phare plus ou moins identique à l’original. Merci Président ! Dans la foulée, on a aussi investi 12 € dans deux fauteuils de campings neufs !

It turned out to be a furniture store, whose boss , himself a motorhome owner, offers the lawn in front of his store for the passing tourists. No accessories on the horizon, but we discovered that Dusan , the furniture dealer, is also the president of the Serbian club camping club ! He spent more than an hour on the phone to find us a headlights store. Finally, at the other end of town , we managed to buy a more or less identical light. Thank you President ! In the process, we also invested € 12 in two new camping armchairs !

Le troisième jour, on a quand même repris notre casquette de touristes ! Un petit tour dans le centre piétonnier, très agréable, et en route pour le musée Nicolas Tesla. Dans chaque ville ou village de Serbie, il y a une avenue à son nom, et son portrait orne le billet de 100 dinars. C’est en fait une sorte de Léonard de Vinci du début du XXème siècle, inventeur génial dans le domaine de l’électricité. On lui doit 300 brevets dans le domaine.

On the third day , we eventually played the tourists ! A short walk in the very nice pedestrian center,  and we were on our way to the Nicolas Tesla museum . In every town or village in Serbia, there is an avenue to his name, and his portrait adorns the 100 dinar note. He is actually a kind of  early twentieth century  Leonardo da Vinci, a brilliant inventor in the field of electricity. He  has 300 patents in that field.

tesla12

Après une longue ballade dans les rues de Belgrade -beaucoup d’immeubles nécessiteraient un ravalement complet-, nous arrivons au Musée. Un premier tour nous laisse dubitatifs devant les applications des champs magnétiques centrifuges et autres bricolages « géniaux ». On attend une visite guidée en anglais pour y comprendre quelque chose. Sauf que le guide parlait avec un pur accent texan de notions de physique bien complexes. Daniel comprenait un peu les mots des démonstrations mais son 4/20 au bac en physique ne permettait pas d’en saisir le sens. Au bout de dix minutes, on s’est éclipsés direction la cathédrale Saint Sava, la plus grande église orthodoxe d’Europe, dans le même quartier.

After a long walk in the streets of Belgrade -many buildings require a complete facelift- , we come to the Museum. A first round leaves us skeptical in front of the application of centrifugal magnetic fields and other « awesome » devices. We waited fort a guided tour in English to understand something . Except that the guide explained complex physics concepts with his red neck Texan accent . Daniel understood some words  but his 4/20 in physics at the baccalaureat did not allow him to grasp the meaning.  After ten minutes, we escaped towards  Saint Sava Cathedral, the largest Orthodox church in Europe, in the same neighborhood .

saintsava

Elle est effectivement très haute, mais l’intérieur est en pleine réfection, avec des échafaudages partout et les fresques protégées par du plastique ! Circulez, y’a rien à voir.

It is actually very high , but the inside is undergoing refurbishment , with scaffolding everywhere and frescoes protected by plastic ! Move along, there’s nothing to see.

En fait, on a décidé d’en rester là avec Belgrade. Les Belgradois sont gentils, mais on en avait un peu marre. Cela semble une ville très active, très animée, pas forcément très belle, mais attrayante, malheureusement on est visiblement passé à côté !

In fact, we decided to stop there with Belgrade. Belgraders are nice, but we were a bit fed up . This seems a very active city , bustling , not necessarily beautiful, but attractive, unfortunately we  obviously missed it !

On a donc pris la route vers l’est et le défilé du Danube à travers les « portes de fer », en direction de la Roumanie, à la recherche d’un camping. On s’est d’abord arrêtés pour voir le site romain de Viminacium. En pleine campagne, entre deux usines Seveso, au milieu des champs de blé et de maïs, des grandes tentes blanches protègent les vestiges.

So we took the road  east down the Danube and the  » iron doors « gorge towards Romania, looking for a campsite. Our first stop was to see the Roman site of Viminacium. In the countryside, between two Seveso plants, amid the wheat and corn fields, large white tents protect the remains .

site1  site2

Il y a même une reconstitution complète d’une villa romaine. Improbable mais intéressant, sauf qu’on sera pris en otage par un guide volubile qui ne nous lâchera pas pendant 2 heures et 20 minutes, avec en point d’orgue la visite à Vika, respectable dame mammouth de 5 millions d’années, trouvée également sur le site !

There is even a complete reconstruction of a Roman villa . Interesting. Except that we were be held hostage by a talkative guide, who kept us for 2 hours and 20 minutes. The highlight was  the visit to Vika , respectable lady mammoth 5 million years , also found on the site !

tina

As for the camp site, we finally found one  in Veliko Gradiste after a first unsuccessful attempt. But then again, bad surprise : it was  full of old, moldy caravans, covered with moss  and dead leaves. Really bad luck these days !

Ce qu’on ne savait pas, c’est que le lendemain on allait trouver un petit paradis. Mais cela c’est une autre histoire !

What we did not know was that the next day we would find a little paradise. But that is another story!


1 commentaire

En Voïvodine

Après un long parcours de liaison entre Bosnie et Serbie via la Croatie par l’autoroute centrale de l’ex-Yougoslavie, nous voici dans la province serbe de Voïvodine.

After a long liaison section between Bosnia and Serbia through Croatia by the central highway of the former Yugoslavia, we are now  in the Serbian province of Vojvodina. The atmosphere of cities has totally changed with  no more references to the Ottomans :  we are on the side of the former Austro-Hungarian empire.

L’ambiance des villes a changé du tout au tout : plus de références aux Ottomans, nous sommes du côté de l’ex-empire austro-hongrois.

NS1

La ville de Novi Sad en est l’illustration. Bâtie face à la citadelle qui surplombe le majestueux Danube, elle est récente (300 ans) et le centre, autour de grandes rues piétonnes et de grands cafés en terrasse, est construit de beaux immeubles de style Austro-Hongrois. Le reste fait voisiner des constructions très modernes aux inévitables barres d’immeubles de l’époque titiste mais c’est une ville très aérée, beaucoup d’espaces verts, de pistes cyclables et même une grande plage de sable le long du Danube.

The city of Novi Sad is the illustration. Built facing the citadel which overlooks the majestic Danube  river, it is recent (300 years) and the center is made of wide pedestrian streets and large terrace cafés. Lots of beautiful Austro-Hungarian style buildings. In the resto fo the town, you find very modern constructions close to the inevitable blocks of flats of the Tito era but it is a very airy city, with lots of parks, bike paths and even a large sandy beach along the Danube.

ns2   ns3.JPG

ns4

ns5   ns6.JPG

Beaucoup de passages et de cours intérieures plus intimes aussi entre les rues.

And also many passages and more intimate courtyards between the streets.

ns7   ns8

Pour fêter nos 3 mois de voyage (déjà!) on s’est offert une nuit dans une Salaš. Ce sont des fermes traditionnelles ouvertes aux touristes de passage. La Cvejin Salas se trouve à 15km  à l’ouest de Novi Sad, à l’entrée du village de Begeč (N45.1456993 E19.3859428).

To celebrate our 3 month trip ( already!),  We took a night in a Salaš . These are traditional farms open to tourists . The Cvejin Salas is 15km west of Novi Sad, at the entrance ofof the village of Begeč ( N45.1456993 E19.3859428=

salas1

Cachée à l’ombre de grands arbres, elle propose quelques chambres un peu bricolées -on avait l’impression qu’on avait ouvert un vieux canapé dans un petit salon décoré de bibelots kitch et de photos de famille- pour 20€ par personne en demi-pension.

Hidden in the shade of large trees, it offers some rooms a little cobbled -we felt like they opened an old couch in a small living room. It is  decorated with kitschy trinkets and pictures of the family. All this for 20 € per person with dinner and breakfast.

salas2   salas3.JPG

Mirshka, la mamie adorable qui tient la Salaš parle un excellent français, qu’elle a appris en faisant une année de fac à Grenoble dans les années cinquante, hébergée par un oncle sculpteur qui avait perdu une jambe sur la ligne Maginot en 14-18 et s’était marié avec son infirmière française ! Improbable mais vrai.

Mirshka, the adorable granny owning the Salaš speaks excellent French. she learned it by doing a year of college in Grenoble in the fifties, hosted by a sculptor uncle who had lost a leg on the Maginot Line in 14-18 and had married his French nurse ! Improbable but true.

salas7.JPG

En nous accueillant elle s’est tout de suite excusée car dans la cour, sur la pelouse, un groupe d’une vingtaine de grands gaillards fêtait un enterrement de vie de garçon, avec musique à fond et bières, vin et rakis à volonté.

When welcoming us she apologized right away because in the yard, on the lawn, a group of about twenty big fellows were celebrating « a bachelor ‘s funeral », with loud music, beers , wine and rakis at will.

salas4

On s’est cru retrouvés face à un film de Kusturica, avec la musique de Dragan Bragovic et le no smoking orchestra.

We felt like being in a Kusturica’s movie, with the music from Dragan Bragovic and the No smoking orchestra.

https://www.youtube.com/watch?v=UgOYSV3hVlY

On était un peu au banquet de « Papa est en voyage d’affaire  » ! Plus la nuit avançait, plus ça chantait à tue tête et comme clou de la soirée, le futur marié s’est fait offrir une poupée gonflable du meilleur goût : on était assez contents de ne pas comprendre le serbe !

We were a little like at the banquet of « Papa is on a business trpWhen Father was away on business ! »   As the night progressed, the singing went louder and louder  and as the evening’s highlight , the groom-to-be was offered an inflatable doll : we were quite glad not understand the serbian commentaries !

salas5  salas6

Heureusement la petite maison dispose de doubles portes et de doubles fenêtres et on a pu dormir tranquilles. Je n’ose pas imaginer comment ces loustics ont repris la route vers 4 h du matin.

Fortunately the little house has double doors and double windows and we slept peacefully . I dare not imagine how these blokes hit the road at 4 am .

salas8   salas9

Après un petit déjeuner très copieux, Chon a récupéré la recette de la très bonne moussaka aux courgettes de la veille au soir :

After a huge breakfast, Chon collected the recipe for the good moussaka with zucchini of the evening dinner :

3 petites courgettes (comme dans la main de Mamie Mirshka sur les photos)

200 gr de bœuf haché + 200 gr de porc haché

1 oignon moyen

1 cube de bouillon de poule

Poivre, paprika et persil plat

3 beaux œufs

200 gr de fromage blanc + 200 gr de lait

sel (peu)

Découper, dans le sens de la longueur des tranches de courgettes d’ 1 cm et demi d’épaisseur, sans enlever la peau. Les fariner, et les disposer dans un plat à four bien huilé, faire ainsi 2 ou 3 couches, reverser un petit filet d’huile sur le dessus et mette au four jusqu’à ce que les courgettes aient un peu ramollies (environs ½ heure à 180 °)

Pendant ce temps, hacher finement l’oignon, et le faire revenir avec les viandes hachées, ajouter le bouillon cube, le poivre, le paprika et le persil haché. Bien mélanger mais attention : l’ensemble ne doit être qu’a moitié cuit sinon ce sera trop sec au final.

Sortir délicatement les courgettes du plat, puis en tapisser le fond avec la moitié des légumes seulement en les faisant se chevaucher légèrement. Ajouter le mélange de viandes et épices. Terminer par une nouvelle couche de courgettes

Battre les œufs avec le lait et le fromage blanc, ajouter 1 ou 2 pincées de sel

verser ce mélange sur le plat de courgettes et faire pénétrer en piquant et remuant légèrement à l’aide d’une fourchette.

Mettre au four à 200 °, environs ½ heure jusqu’à ce que l’ensemble prenne une belle coloration chaude .

ET BON APPETIT, BIEN SUR !

Variante : on peut bien sur faire cette recette avec des aubergines à la place des courgettes.


1 commentaire

Trois jours en Serbie / Three days in Serbia

Au début de notre voyage, fin mars, il faisait trop froid pour parcourir les montagnes de Bosnie, du Monténégro et du Kosovo. On y retourne maintenant en espérant que toutes les neiges auront fondu. Pour cela, depuis la Bulgarie, c’est l’occasion de commencer à découvrir la Serbie.

At the beginning of our trip in late March , it was too cold to go through the mountains of Bosnia , Montenegro and Kosovo. Now we go back there and hope that all the snow has melted. To do that, we seized the opportunity to begin to discover Serbia.

Le paysage est celui de moyenne montagne, avec des villages assez coquets. Le niveau de vie paraît supérieur à celui de la Bulgarie ou de l’Albanie.

The landscape is that of mountains, with rather quaint villages . The standard of living seems higher than in Bulgaria or Albania .

La première ville rencontrée nous a offert un spectacle un peu étrange : sur la place de Zajecar, des centaines de jeunes en tee shirts rouges et blancs dansaient le quadrille entourés par une petite foule qui applaudissait. On n’a pas réussi à savoir à quelle occasion !

The first town we encountered offered usa slightly strange sight : On Zalecar central square , hundreds of young people in red and white t-shirts danced the quadrille surrounded by a small crowd applauding . we failed to know what occasion !

Nichée dans une vallée profonde la petite ville de Soko Banja est une station thermale réputée. Deux grands parcs en plein centre la rendent très agréable . On était samedi et on avait l’impression que toutes les familles étaient de sortie, ainsi que des dizaines de groupes d’enfants en promenade scolaire.

Nestled in a deep valley the small town of sokobanja is a spa resort. Two large parks in the center make it very enjoyable. It was Saturday and it seemed that all the families were out , as well as dozens of groups of children in school outing .

DSC_0002.JPG

Soko Banja est aussi la ville où Ivo Andric aimait se rendre, à l’hôtel Moravica, un grand bâtiment un peu décati qui surplombe la rivière. Son buste orne la pelouse devant l’entrée.

Sokobanja is also the city where Ivo Andric liked to go to the hotel Moravica, a large and somewhat decrepit building overlooking the river . His bust adorns the lawn outside the entrance.

Nous avions rendez-vous avec une couch surfeuse à Nis, la grande ville du sud, carrefour routier sur l’autoroute nord sud de l’ex-Yougoslavie. A gauche, la route de la Bulgarie et de la Turquie, tout droit, c’est Skopje, la Macédoine, puis la Grèce, et à droite Pristina et le Kosovo.

We had an appointment with a couch surfer in Nis , the big city  of southren Serbia. It is a crossroad on the north-south highway in the former Yugoslavia. On the left, the road to Bulgaria and Turkey , straight on you go to Skopje , Macedonia , and Greece, andif you turn right, you are on your way to Pristina and Kosovo.

nis

Dominant la ville, la forteresse érigée par les Turcs au XVIIIème pour se protéger des avancées austro-hongroises est en fait un domaine de 22 ha enserré de fortifications. Il n’est reste pas grand chose à l’intérieur sinon une belle petite mosquée et à l’entrée du fort, une porte monumentale, la porte d’Istanbul.

Overlooking the city, the fortress built by the Turks in the eighteenth to protect the Austro-Hungarian advances is actually an area of 22 hectares enclosed fortifications. There is not much left inside, except for a beautiful small mosque and for the main entrance to the fort, a monumental door, called Istanbul gate.

porte1 porte

En 1809, une armée serbe qui essayait de libérer la ville des Ottomans a subi à Nis une sévère défaite. Les Turcs ont érigé un tour pour fêter l’événement en insérant des centaines de têtes coupées tout autour ! Cette tour aux crânes est aujourd’hui protégée dans un bâtiment qui ressemble à une chapelle. Il y a encore suffisamment de crânes sur le reste de la tour pour imaginer ce que ce devait être. Pas joyeux !

In 1809, a Serbian army that was trying to free the city from the Ottomans suffered a severe defeat in Nis. The Turks erected a tower to celebrate the event,  inserting hundreds of severed heads all around  the walls ! The skull tower is now protected in a building that looks like a chapel. There are still enough skulls on the rest of the tower to imagine what it would be. Hard times !

chapelle.JPG   cranes1.JPG

Pour la première fois depuis que nous « couch surfons », on nous a posé un lapin ! On devait rencontrer une habitante de Nis, prof de français. Cela aurait été l’occasion d’évoquer la Serbie d’aujourd’hui, après les bouleversements de la fin de la Yougoslavie… Personne ! Nous étions très déçus.

For the first time since we « couch surf, » we faced a no show ! We had to meet a resident of Nis , who teaches French. This would have been an opportunity to discuss today’s Serbia, after the upheavals of the end of Yugoslavia … Nobody ! We were very disappointed.

Cela ne nous a pas empêché de passer une bonne nuit au calme près d’un grand parc (toutes les villes de Serbie sont elles aussi vertes ?) et de prendre la route de Pristina, avec un détour prévu au « Village du diable », ensemble de cheminées de fées cité dans le Petit Futé comme un site exceptionnel.

That does not stop us from getting a good night sleep near a large park (all Serbian cities are also green ? ) and take the road to Prishtina, with a detourto see « Devil’s Town  » a group of fairy chimneys quoted in the Petit Futé as an exceptional site.

fee1

fee2

C’est vrai que c’est un lieu étonnant, mais peut-être sommes nous un peu émoussés (cf le billet de Chon) mais cela ne nous a pas semblé si extraordinaire. Ce n’est pas la première fois que le guide s’enflamme pour des lieux intéressants mais sans plus : les parcs de Soko Banja étaient censés être « magiques » !

Cette nuit, nous avons dormi dans la campagne, avec au programme l’entrée au Kosovo. A bientôt !

It is true that this is an strange place, but maybe we are a bit dull (see Chon’s post) but it did not seem so extraordinary to us. This is not the first time the guide talks of wonder places : Soko Banja parks were supposed to be « magic » !

That night, we slept in the countryside, with  Kosovo on today’s program. See you soon !

campagne