Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)


3 Commentaires

Le monde à l’envers / Upside down

Les blogs c’est sympa, mais ils souffrent d’une maladie congénitale : les derniers messages postés sont les premiers ! C’est le monde à l’envers.

Blogs are nice, but they suffer from a congenital disease: the last messages posted are the first shown ! It’s the world upside down.

Si quelqu’un veut suivre notre parcours dans le sens normal de son déroulement, voici trois liens vers à chaque fois le premier billet posté pour la Géorgie, l’Arménie et l’Iran.

If you want to follow our trip in the normal direction of its course, here are three links the first tickets posted for Georgia, Armenia and Iran.

En cliquant sur un des liens (« c’est par ici ») , vous serez amené au premier message du pays concerné. Il vous suffira ensuite de descendre tout en bas de la page, après les éventuels commentaires, et cliquer sur « message suivant » pour suivre notre périple dans le bon sens, plutôt qu’en marche arrière.

By clicking on one of the links (« c’est par ici »), you will be taken to the first message of the country concerned. You will thenonly have to go down the bottom of the page, and click on « Article suivant » to follow our journey in the right direction, rather than in reverse.

La Géorgie, c’est par ici

L’Arménie, c’est par ici

et l’Iran, c’est par là

Bon voyage !

Publicités


12 Commentaires

Maison ! / Back home !

Et voilà ! La boucle est bouclée.

Nous sommes de retour chez nous depuis quelques jours. Ravis de ce magnifique voyage et contents d’être rentrés.

Le retour a été un peu long. Nous n’étions pas dans l’état d’esprit de visiter les pays que nous traversions. Il y avait bien sûr sur notre chemin la possibilité d’un détour par la Cappadoce au centre de la Turquie, mais l’Iran était tellement présent dans nos têtes qu’on s’est dit qu’on n’était plus disponibles pour de nouvelles découvertes et que ce serait pour une autre fois.

C’est donc en huit jours depuis la frontière Iran/Turquie à Bazargan que nous avons rejoint Limoges, après près de 5 000 kms plus ou moins non stop.

Nous avons tout de même passé une belle soirée avec notre ami Lionel à Istanbul.

Nous avons aussi fait un arrêt pour nous rassurer auprès du garage Ford de Plovdiv en Bulgarie à propos de la présence d’huile suintant du tuyau d’échappement. Pas de problème d’après les mécaniciens bulgares, qui parlaient anglais. On s’était déjà arrêté chez Ford à Erzurum en Turquie, mais on n’avait pas eu d’explication, faute de langue commune. On a donc repris la route rassurés. Et on est arrivés à Limoges sans encombres.

82 km/h ???

La France, cela a d’abord été une soirée dans une brasserie dans la vieille ville de Belfort, avec un menu franc comtois : saucisse de Morteau, cancoillotte et pommes de terre sautées, et friture de carpe, arrosés d’un petit Chablis. Là on a bien senti qu’on était près de l’arrivée !

On a encore dans la tête quelques billets de blog sur l’Iran, mais pour le moment, repos.

Il nous reste tout de même à résoudre l’énigme de cet étrange cactus qu’on nous a offert en partant de chez nos amis de Qazvin : qu’est-ce que cela peut bien être ? (Non, ce ne sont pas des stylos bic !).

Et un grand merci à tous ceux qui ont eu la gentillesse de nous mettre des petits mots de commentaires. Cela nous a fait chaud au cœur et au plaisir de vous voir / revoir en chair et en os !