Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

Opération Safran / Operation Saffron

2 Commentaires

La région du Khorasan, au nord est de l’Iran, est le pays du safran. Torbat-e- Heydariyeh est le centre de la zone de production qui fournit cinquante à soixante dix tonnes de la précieuse épice, la moitié de la production nationale. On a du mal à imaginer le volume d’un tel poids. Nous sommes en période de récolte et on voit dans les champs les cueilleurs à l’oeuvre.

The region of Khorasan, in northeastern Iran, is the country of saffron. Torbat-e- Heydariyeh is the center of the production area which provides seventy tons of the precious spice, half of the domestic production. It is difficult to imagine the volume of such a weight. It is harvest time and we can see the pickers at work in the fields.

On s’est arrêté dans le premier village sur la route (35.65515, 59.2622), pour essayer d’en acheter directement au producteur. Ce qui n’a pas été simple au départ car personne ne parlait un mot d’anglais et le réseau internet était si faible qu’on ne pouvait pas utiliser les dictionnaires en ligne. Finalement, on a fini par se faire comprendre par Hassan, le cafetier-restaurateur-épicier, qui nous a fait monter dans sa vieille 405 (un automobiliste iranien sur dix roule en Peugeot 405), avec son fils Amine Reza sur les genoux. Nous voilà partis pour une destination inconnue. En fait Hassan nous a amené à travers champs vers la parcelle familiale où la récolte battait son plein.

We stopped in the first village on the road (35.65515, 59.2622), trying to buy directly from the producer. It was not easy at first because no one spoke a word of English and the internet was so weak that you could not use online dictionaries. Eventually, Hassan, the owner od the restaurant-grocery store, understood what we wanted and pushed us in his old 405 (an Iranian motorist out of ten drives a Peugeot 405), with his son Amine Reza on his knees. We left for an unknown destination. In fact Hassan took us across fields to the plot where the harvest was in full swing.

Accueillis avec le sourire, nous sommes repartis avec une grosse poignée de fleurs offertes par une des ramasseuses. De quoi faire au moins un gramme de safran !

Welcomed with a smile, we left with a large handful of flowers offered by one of the pickers. Enough to do at least one gram of saffron!

 

De retour dans la voiture, Hassan a sorti deux paquets qu’il nous a fait respirer : un sac de safran rouge, et un de safran jaune. En sniffant les deux, on avait l’impression de dealer de la drogue en cachette au fin fond de la campagne !

Back in the car, Hassan took out two packages he made us breathe : a bag of red saffron, and one of yellow saffron. By sniffing the two, one felt like a drug dealer doing business away in the countryside!

Une fois au village, Hassan a ouvert les fleurs du safran de Chon, en conservant bien entendu les trois stigmates rouges, mais aussi, et séparément, la tige jaune qui porte les stigmates : d’où le sac de safran jaune. Celui-ci sent beaucoup moins fort et est vendu deux fois moins cher.

Returning to the village, Hassan opened Chon’s flowers of Saffron, preserving of course the three red stigmas, but also, and separately, the yellow stems that carry the stigmata : hence the bag of yellow saffron. This one feels much less strong and is sold twice cheaper.

Il nous a ensuite amené dans une autre boutique du village équipée d’un pèse-lettres et on s’est mis d’accord pour le prix, avec force écritures, calculs et gestes, faute de langue commune : 600 000 rials pour 10 grammes soit 1,30 € le gramme.

He then took us to another shop in the village equipped with a letter-weighing machine and we agreed to the price, after a lot of handwriting, calculations and gestures, for lack of a common language : 600,000 rials for 10 grams or 1,30 € per gram.

Résultat, s’étant quittés bons amis, après 20 kms, on a fait demi-tour pour en acheter un peu plus. Cette fois-ci, la transaction a été plus facile, car Hassan avait réquisitionné deux gendarmes qui passaient par là pour faire la traduction.

As a result, after 20kms, we turned around to buy a little more. This time, the transaction was easier, for Hassan had requisitioned two gendarmes who were passing by to do the translation.

Et bien sûr, tout s’est terminé avec un verre de thé !

Quant à Chon, elle surveille amoureusement ses deux petits tas de safran tout frais, mis à sécher sur le tableau de bord.

And of course, it all ended with a glass of tea!

As for Chon, she lovingly looks after  her two small batches of fresh saffron, put to dry on the dashboard.

Publicités

2 réflexions sur “Opération Safran / Operation Saffron

  1. Je suis volontaire pour déguster un plat au safran😋😋😋

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.