Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

Mieux que la 3D / better than 3D

2 Commentaires

On voulait traverser le Kurdistan, terrain de jeux de nombreux cinéastes iraniens.

We wanted to cross Kurdistan, which is the playground of many iranian film directors.

Dans Le goût de la cerise, Abbas Kiarostami fait parcourir à son héros de longues pistes poussiéreuses dans les montagnes désertiques. En traversant le Kurdistan du nord au sud, on s’y serait cru, même si nous avons surtout emprunté les excellentes routes asphaltées. Le décor était le même.

In  Taste of Cherry, Abbas Kiarostami’s hero travels long, dusty tracks through the desert mountains. Crossing Kurdistan from north to south  made us believe we were following him, even if we had taken the excellent asphalt roads. The setting was the same.

De la même façon, on est persuadé d’avoir retrouvé l’arbre de Le vent nous emportera, où il met en scène un groupe d’hommes à la recherche d’un village paumé dans les montagnes. Ils ont pour repère un arbre quelque part sur une crête. Le voici !

In the same way, we are persuaded to have found the tree of The wind will carry us, where he staged a group of men in search of a village lost in the mountains. To find it, they are looking for a particular a tree somewhere on a ridge. Here it is !

Quant au Tableau noir de Samira Makhmalbaf, on n’a pas vu ses instituteurs se promenant avec leur tableau noir sur le dos à la recherche d’hypothétiques élèves, mais les paysages étaient bien ceux du film.

As for Samira Makhmalbaf‘s  Blackboards, we did not see her teachers walking with their blackboard on their back looking for hypothetical students, but the landscapes were those of the film.

Et puisqu’on parle de cinéma iranien, mention spéciale pour Le client de Asghar Farhadi. Dans le film, le héros essaye de découvrir l’agresseur de sa femme. Tout tourne autour d’une camionnette bleue vue sur les lieux. On n’a pas arrêté de la croiser ! Facile, car elle existe à des milliers d’exemplaires !

And since we are talking about Iranian cinema, special mention for Asghar Farhadi’s The salesman. In the film, the hero tries to discover the aggressor of his wife. Everything revolves around a blue pick up truck seen on the scene. We have not stopped crossing it ! Easy, because it exists to thousands of copies !

Vous n’avez pas vu ces films ? courez vite jusqu’à votre médiathèque préférée pour les emprunter !

You have not seen these movies ? go and run for your local libray to borrow them !

Publicités

2 réflexions sur “Mieux que la 3D / better than 3D

  1. Well, film titles, always very interesting. We are going to watch them next winter! Thanks for the tips.

    J'aime

  2. et à emprunter aussi dans votre médiathèque préférée – à votre retour – la BD « Love story à l’iranienne » si vous ne l’aviez pas lue avant de partir.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.