Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

Sur la route du Karabakh / On the road to Karabakh

Poster un commentaire

La route qui mène vers le Nagorno Karabakh ondule sur les hauts plateaux d’Arménie. Les arbres sont rares dans ces étendues encadrées de montagnes, sauf dans les creux de vallées.

The road leading to Nagorno Karabakh undulates on the high plateaus of Armenia. Trees are scarce in these landssurrounded by mountains, except in the hollows of valleys.

On est entre 1500 et 1800 m d’altitude et si les champs sont grillés, la chaleur y est moins pesante.

We are between 1500 and 1800 m of altitude and if the fields are dried up, there is less heat.

Partis d’un camping sympa à Yeghegnadzor, nous avons d’abord été voir le monastère de Noravank à quelques kms, en haut d’une gorge profonde aux falaises de pierres rouges.

After leaving a friendly camp site in Yeghegnazor, we first visited the Noravank monastery a few kms away, up a deep gorge with cliffs of red stones.

Superbe lieu et église à deux étages auquel on accède par un escalier extérieur assez scabreux. Les moines avaient le pied léger !

Superb place with a two floor church which is only accessed by a rather scabrous outside staircase. The monks had a light foot!

Un petit détour pour découvrir des orgues basaltiques impressionnantes, dans la falaise en bas de la route de Jermuk.

A small detour to discover impressive basalt organs, in the cliff below the  road to Jermuk.

Puis, près de Sisian, un crochet pour  voir les belles chutes d’eau de Shaki. Leur débit est réglé par une petite usine hydraulique. Heureusement, le robinet était ouvert !

Then, near Sisian, we turned left to see the beautiful Shaki waterfalls. Their flow is regulated by a small hydraulic plant. Luckily, the tap was open!

Sisian en soi est une petite ville bien triste, avec beaucoup de militaires (on se rapproche du Karabakh et de l’Azerbaidjan). On ne se sentait pas d’y passer la nuit. Cap donc sur Goris, dans sa vallée au carrefour des routes qui mènent à l’est au Karabakh et au sud à l’Iran. Et là, ce n’est pas seulement une ville triste qu’on a découvert, mais déprimante ! Chaussées défoncées, immeubles « soviétiques » en pierre grise, magasins ringards. Les gens sont par contre très dignes, bien habillés -mode 1960-, la ville est propre, mais quelle pauvreté ! Nous ne faisons que passer, mais y vivre toute l’année doit être d’un ennui mortel.

Sisian itself is a very sad little town, with a lot of soldiers (we are getting closer to Karabakh and Azerbaijan). We did not feel like staying overnight. We headed to Goris, in its valley at the crossroads of the roads that lead to the east to Karabakh and to the south to Iran. And it was not only a sad city again, but a depressing one ! Saddled pavements, « Soviet » buildings in grey stone, tacky shops. The people of Goris are on the other hand very dignified, well-dressed – in 1960 fashion-, the city is clean, but what a poverty! We are only passing by, but to live there all the year must be so boring.

Des photos valent mieux qu’un long discours. Autour de la place centrale, das bâtiments plus ou moins abandonnés et glauques. Les Ladas se déclinent sous toutes les formes – 4X4 ou non- et sous toutes les époques. Les camions sont de vieux Kamas russes. Bienvenue en URSS !

Pictures are better than a long speech. Around the central square, buildings are more or less abandoned and glaucous. Ladas are available in all forms – 4X4 or not-  and in all ages. The trucks are old Russian Kamas. Welcome back in USSR!

Pour dormir, nous sommes sortis de la ville et remontés sur le plateau sur le site de mégalithes de Zorats Kar, à quelques kms, où des archéologues étaient au travail.

To sleep, we drove out of the city and climbed up onto the plateau on the site of megaliths of Zorats Kar, a few kms away, where archaeologists were at work.

Ce n’est pas Stonehenge ou Barnenez, mais sur cet immense plateau grillé par le soleil, c’est très spectaculaire et Chon a trouvé cela plus grandiose que Carnac !

It’s not Stonehenge or Barnenez, but on this huge plateau grilled by the sun, it’s very spectacular and Chon found it more grandiose than Carnac!

Le lieu idéal pour une bonne nuit sans être gênés par les voisins.

The ideal spot for a good night sleep without being disturbed by the neighbours !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.