Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

Erevan, l’autre ville rose / Erevan, the pink city.

1 commentaire

A notre arrivée à Erevan, Chaghig et sa fille Tzovinare nous ont accueillis avec le sourire dans leur petit appartement d’Erevan (on dit aussi Yerevan). C’était un moment particulier car trois jours plus tôt, Tzovinare, 24 ans, avait été baptisée à l’église. Dans la tradition arménienne, une deuxième cérémonie a lieu à la maison.

When we arrived in Yerevan, Chaghig and her daughter Tzovinare greeted us with a smile in their little apartment in Yerevan. It was a special moment because three days earlier, Tzovinare, 24, had been baptized in church. In the Armenian tradition, a second ceremony takes place at home.

Après une courte prière, les parrain et marraine baignent la tête, les bras, les jambes de la nouvelle baptisée, qui n’a pas eu le droit de se laver depuis la cérémonie à l’église. Elle est ensuite séchée avec une serviette blanche neuve et imprégnée du saint-chrême du baptême. Cette serviette sera ensuite conservée précieusement.

After a short prayer, the godfather and godmother bathe the head, the arms, the legs of the newly baptized, who has not had the right to wash since the ceremony in the church. She is then dried with a white towel, impregnated with the holy chrism of baptism. This towel will then be carefully preserved.

Leur appartement est situé dans un grand immeuble de pierre rose, près du rond-point de France, au centre de la ville.

Their apartment is located in a large pink stone building, near France roundabout, in the center of the city.

En fait c’est toute la ville qui est construite de cette pierre volcanique, qui lui donne une vraie unité. Cette unité est renforcée par l’histoire même de la construction de la ville.

In fact it is the whole city that has been built with this volcanic stone, which gives it a real unity. This unit is reinforced by the very history of the construction of the city.

Bien que revendiquant sa création en 782 avant J.-C., elle n’était qu’un gros village avant le génocide, et la constitution de la première république arménienne (1918-1920). Elle ne deviendra réellement la ville d’aujourd’hui qu’avec les réfugiés et après l’intégration dans l’URSS en 1920. Un architecte et urbaniste, Alexandre Tamanian, dessinera le plan global de la ville nouvelle en 1924, en forme de raquette de tennis. Sa statue est impressionnante.

Although claiming its creation in 782 BC, it was only a large village before the genocide, and the constitution of the first Armenian republic (1918-1920). It will become the city of today only with the refugees and after the integration in the USSR in 1920. An architect and urban planner, Alexandre Tamanian, will draw the overall plan of the new city in 1924, in the form of tennis racket. His statue is impressive.

Du haut des collines, la statue de la Mère Arménie, avec son épée, surveille la ville. Elle a remplacé la statue de Joseph Staline !

From the top of the hills, the statue of Mother Armenia , with her sword, watches over the city. She has replaced the at of Joseph Stalin !

Les larges avenues sont  bordées d’arbres. Des immeubles roses de style classique sans être trop massifs font aujourd’hui d’Erevan une ville agréable, avec de nombreux parcs et cafés en terrasse.

The wide avenues are lined with trees. Classical pink buildings now make Yerevan a pleasant city, with many parks and outside cafes.

La place de la République, avec ses bâtiments officiels est le centre de la cité. Pas de vieille ville à visiter comme à Tbilissi, mais une atmosphère paisible pour la capitale de l’Arménie qui a retrouvé son indépendance en 1991.

Republic square, with its official buildings, is the center of the city. No old town to visit like in Tbilisi, but a peaceful atmosphere for the capital of Armenia which regained its independence in 1991.

Le lendemain, nous étions dimanche et nous avons accompagné nos amies à l’église du quartier pour une messe un peu particulière puisque c’était l’assomption pour les Arméniens et la bénédiction du raisin. Cette vieille coutume d’origine païenne marque la date à partir de laquelle le raisin est consommable. Les paroissiens avaient amené des grappes posées sur une grande table devant l’autel.

The next day we were Sunday and we accompanied our friends to the neighborhood church  for a very special mass since it was the assumption for the Armenians and the blessing of the grapes. This old custom of pagan origin marks the date from which the grapes are consumable. The parishioners had brought their own, displayed on a large table in front of the altar.

IMG_20170813_105336069

Après la bénédiction, la messe a commencé, dans une petite église pleine à craquer. Cela a commencé par la procession autour de l’église des bannières que chacun essaie d’embrasser au passage. Une dizaine de prêtres officiaient dans une débauche d’encens et de signes de croix, et portés par de très beaux chants. La ferveur des paroissiens était étonnante, malgré la chaleur de plomb. Ceci dit, on circule beaucoup dans ces messes et on n’hésite pas à sortir prendre l’air quand il fait vraiment trop chaud !

After the blessing, the mass began in a small church full to bursting. This began with the procession of the banners around the church. Everyone tried to kiss themin passing. A dozen priests officiated in a cloud of incense, carried  on by very beautiful songs. The fervor of the parishioners was astonishing, in spite of the scorching heat. That said, people circulate a lot in these masses and do not hesitate to go out to take the air when it is really too hot!

IMG_20170813_111534815.jpg

Pour la nuit, nous sommes garés sur le parking du mémorial du génocide (40.186822, 44.487749). C’est une vaste plate-forme sur une colline au-dessus de la ville. Une flamme éternelle brûle entourée de douze stèles de pierre représentant les douze provinces perdues, aujourd’hui en Turquie. Une pointe de granite de 44 m de haut représente la renaissance de la nation arménienne.

For the night, we are parked in the car park of the genocide memorial (40.186822, 44.487749). It is a vast platform on a hill above the city. An eternal flame burns surrounded by twelve stone steles representing the twelve lost provinces, today in Turkey. A 44 m high granite needle represents the rebirth of the Armenian nation.

tsitsernakaberd.jpg

Un mur de cent mètres de long porte le nom des villages de l ‘Empire ottoman où ont eu lieu les massacres. Une stèle rappelle la reconnaissance du génocide par la France en 2001.

A hundred meters long wall bears the name of the villages of the Ottoman Empire where the massacres took place. A stele recalls the recognition of the genocide by France in 2001.

IMG_20170817_101519358.jpg

Tout près un jardin est planté de sapins offerts par des personnalités du monde entier. Et dans la matinée, des chants a cappella sont sortis de hauts parleurs disséminés parmi les arbres. Ces voix cristallines qui s’élèvent sur cette colline du souvenir donnent le frisson.

Nearby is a garden planted with fir trees offered by personalities from all over the world. And in the morning, songs a cappella come out of speakers scattered among the trees. These crystalline voices that rise on this hill of memory really give the thrill.

Le musée du génocide sous le mémorial est poignant. 1 500 000 victimes. Cette haine est inimaginable : villages rasés, tortures, exterminations systématiques, déportations vers les déserts syriens. Tout un pays rayé de la carte lors des opérations de 1915 de l’armée turque et des tribus kurdes.

The genocide museum under the memorial is poignant. 1,500,000 victims. This hatred is unimaginable: destroyed villages, tortures, systematic exterminations, deportations towards the Syrian deserts. A whole country wiped off the map during the operations of 1915-1916 by the Turkish army and Kurdish tribes.

Comment la Turquie peut-elle ne pas reconnaître  l’évidence de ses villages détruits ?

Et si cela ne suffisait pas, après le traité de Sèvres de 1920 qui accordait à l’Arménie des provinces lui donnant un accès à la Mer Noire, la Turquie lui déclare la guerre et ampute la jeune république de ses provinces de Trabzon, Erzurum et Van.

How can Turkey not recognize the evidence of these destroyed villages? And if that was not enough, after the Sevres Treaty of 1920, which granted Armenia provinces giving her access to the Black Sea, Turkey declared war on her and amputated the young republic of its provinces of Trabzon, Erzurum and Van.

Le mémorial est le lieu de balades des familles d’Erevan. On y pratique le jogging, les enfants font du roller ou de la trottinette, on y joue au badmington à la fraîche sur le parking ou on y promène les poussettes. La revanche de la vie sur les massacres.

The memorial is the place where the families of Yerevan come for a stroll. Joggers, children roller-skating, adults playing badminton  on the parking lot or strolling around. The revenge of life over the massacres.

Publicités

Une réflexion sur “Erevan, l’autre ville rose / Erevan, the pink city.

  1. merveilleux souvenirs de ce voyage en Arménie J’avais stationné aussi sur le site du monument du génocide
    Bonne continuation de votre voyage
    Un jour je reviendrais en Armenie pays que j’ai adoré malgré le mauvais état des routes
    A goris vous avez un centre culturel francais
    Dans cvette ville vous recevrez un bel accueil aussi
    Claudette

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.