Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

Bucarest

Poster un commentaire

Bucarest est une ville de plus de 2 000 000 d’habitants, au milieu d’une grande plaine agricole et réputée très chaude l’été. Notre première impression s’est faite depuis un taxi qui nous a conduit à toute vitesse du camping au centre ville passant par de très larges avenues, assez vides (on était dimanche matin) et bordées d’immeubles un peu tristounets.

560px-Bucharest_Victoriei_4

Pourtant le coeur de Bucarest est agréable, très éclectique : des immeubles XIXème, voisinent avec de l’art nouveau, des immeubles des années 60, des façades modernes en verre et au milieu de tout cela subsistent quelques charmantes villas (souvent en mauvais état) ou une petite église ancienne.

B1   B2

B3   B4

B5   B6

Le quartier « historique » est devenu très branché, avec beaucoup de bistrots, de terrasses, de jolis passages couverts débouchant dans de petites rues vivantes, actives. Bref, il est très plaisant d’y flâner et les bucarestois ne s’en privent pas, du moins ceux qui sont aisés car la pauvreté à Bucarest est bien visible.

b7

B8.JPG      b9

Nous sommes allés au musée national qui a une magnifique collection médiévale d’objets en particulier de Valachie et de Moldavie. Les peintures elles, comme à Sibiu, nous ont paru intéressantes mais sans grande originalité. Mais le point culminant des visites touristiques à Bucarest est évidement Le palais du parlement (ex palais du peuple).

1609194379

C’est un grand quadrilatère bâti de 270m sur 250m. Mais c’est en fait tout un quartier qui a été construit autour. Pour cela le « Génie des Carpates » a fait raser 500 hectares de Bucarest (l’équivalent de 3 arrondissements parisiens) et expulser 40 000 personnes de ce qui était un des quartiers historiques de la ville.

304282242

Le résultat est un ensemble d’avenues bordées d’immeubles pour la plupart en marbre et déjà un peu décatis qui mènent triomphalement au palais. Ils devaient servir à loger la nomenklatura !

1547797947   1547797947

Il faut avouer que cela forme un ensemble tout à fait cohérent, mais assez froid et qui semble peu habité. 1759685090

Les chiffres du bâtiment donnent le tournis : 350 000 m2 de plancher, 12 étages et 5 niveaux en sous-sol. Il compterait plus de 10 000 pièces, des milliers de m2 de tapis et 5 000 lustres de cristal ! 20 000 ouvriers  ont travaillé nuit et jour de 1983 à 1989 sur le chantier.  Un million de M3 de marbre ont été nécessaires pour l’édifier et des monastères ont été réquisitionnés pour broder les tentures des fenêtres. Le point positif est que tous les matériaux et la fabrication sont d’origine du pays.

    1813490839  383254519   Et Il Il devait abriter la Présidence de la république, l’Assemblée nationale, le Sénat, le comité central du PC et la Sûreté nationale. Ce ne devait pas être la résidence des Ceaușescu, même si on peut penser qu’ils s’étaient réservés sans doute un petit studio quelque part. Malheureusement pour eux, ils n’ont jamais pu s’en servir  : le 21 décembre 1989, au balcon, il était hué par la foule, apparemment à sa grande surprise, et le lendemain, en pleine révolution, Elena et Nicolae s’échappaient en hélicoptère, avant d’être arrêtés, jugés sommairement et exécutés dans la foulée !

1366787367

En 1989, lorsque les Roumains se sont débarrassés du couple, le bâtiment était achevé à 70 %. Il est aujourd’hui terminé à 95%. Après quelques hésitations sur ce cadeau empoisonné, le nouveau régime y a installé le Parlement, puis le Sénat. On peut regretter que toutes les allusions aux Ceaușescu soient effacées du bâtiment, dont on visite des salles d’apparat absolument vides de mobilier et de décoration. La plus grande fait 3000 m2 et a un plafond ouvrant. On  y voit encore deux cadres de marbres de 15 m de haut qui contenaient des portraits d’Elena et de Nicolae.

2124789434

Nous, on trouve dommage que tout ce passé soit entièrement effacé. Il faut parait-il visiter la maison du couple transformée en Musée pour cela.

La mégalomanie des Ceaușescu et leur culte personnel n’avaient pas de limites. Lorsqu’on entre dans le hall d’entrée principal (50m x50m) on a devant soi deux escaliers monumentaux de 10 m de large : celui de gauche est celui de Nicolae. Quant à celui de droite, une fois terminé, Elena l’a fait refaire car elle voulait pour son escalier des marches moins hautes pour être plus à l’aise : aussitôt dit, aussitôt fait : les marches font 7 cm alors que celles de l’escalier de gauche sont normales !

1122986803

Pendant 6 ans, la construction a englouti 40 % du PIB du pays ! Reste aujourd’hui un bâtiment incroyable, d’assez bon goût quand même, mais totalement démesuré et apparemment en grande partie vide et  inutile.

Ce qui est un peu choquant, c’est qu’aujourd’hui, pour visiter « leur » palais, les Roumains doivent payer -comme les touristes étrangers- 35 lei (8 €). N’ont-ils pas déjà assez payé pour ce Versailles des Carpates ?

(Photos de ce billet en partie extraites du blog http://sabatique.blogspirit.com. )

Prochaine étape : sur le Delta du Danube, ou Quand les oiseaux du Delta planent (je ne pouvais pas la rater celle-là)

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.