Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

Coup de mou !

1 commentaire

Petit billet d’humeur perso (Chon)

Depuis notre retour de Paris, le 16 mai, j’ai du mal à retrouver l’énergie de la découverte, les sens en alerte face à la nouveauté, la différence, bref…l’envie de continuer le voyage !

Il faut dire que depuis que nous avons enfin réparé le frigo à Thessalonique le parcours pour être à Sofia le 10 mai a été assez dense : 5 jours à Istanbul où nous n’avons guère flâné puis retour en Bulgarie, Plovdiv, Koprivchtitsa, Troyan, Véloko-Tarnovo et Sofia, ça fait beaucoup.

Mais je crois aussi que le séjour parisien, riche en émotions mais bien loin des préoccupations précédentes suivi d’une nuit blanche dans un hall d’aéroport m’ont un peu déstabilisée.

Comment repartir d’un bon pied ? Même le magnifique massif de grès rouge de Belogradcik avait du mal à me réveiller !

DSC_0133.JPG

Quand aux rencontres par l’intermédiaire du couchsurfing, elles sont rendues difficiles par le tout petit nombre d’inscrits et, pour les vieux retraités que nous sommes, leur age (souvent autour de 25 ans)

C’était sans compter avec ces merveilleuses petites surprises qui font le sel d’un voyage.

A la sortie de Belogradcik nous arrivons dans le quartier Rom de la ville, c’est à dire une sorte de grand bidonville à la rue totalement défoncée et qui se termine par la décharge de la ville avec trois ou quatre cochons qui fouinent au milieu ainsi que quelques roms qui chargent dans des carrioles tirés par des chevaux, des trucs trouvés là. La misère totale ! A l’entrée du quartier, nous avions demandé notre chemin à un vieux rom installé dans sa camionnette, nous nous étions compris par gestes mais tout cela n’était pas très clair alors il nous a suivi pendant 5 km pour être sûr que nous ne rations pas l’embranchement où nous devions tourner, nous a fait un grand sourire et a fait tranquillement demi tour vers son quartier !

Un peu plus tard, il y a eu la traversée de cette grotte immense accompagnés d’un petit chat dont nous vous avons parlé dans un autre billet.

DSC_0161

Et aujourd’hui, complètement perdus dans la campagne serbe, nous allons sonner à la porte d’une ferme pour demander le chemin de Pristina au Kosovo et comme nous ne nous comprenions pas, ils nous ont invité à entrer, nous ont offert de l’eau et du miel, ont joint par « Skype » une soeur émigrée à Sevran (93) et par ordinateur interposé, le beau-frère nous a indiqué le chemin !

Et c’est reparti….Elle est pas belle, la vie ?

Publicités

Une réflexion sur “Coup de mou !

  1. super !
    ca donne vraiment envie d esperer et nous donne a nous les grattes papiers restes en france envie d avancer et d y croire…

    merci encore

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.