Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

Couchsurfing avec Blazenka /with Blazenka

Poster un commentaire

Visiter des monuments, c’est très bien, rencontrer des « vrais gens », c’est encore mieux. Ce que nous essayons de faire en utilisant Le réseau Couchsurfing

Budva est LA station chic du Monténégro. Sa vieille ville dans les remparts mérite le détour, mais la succession  de restaurants, magasins de fringues de luxe, bijouterie, souvenirs, ressemble à celle de toutes les autres villes touristiques du monde. Seuls les souvenirs changent ! (photo http://www.talas-montenegro.com).

Visit monuments, that’s fine, meet « real people » is even better. What we are trying to do using the CouchSurfing network. Budva is THE chic resort of Montenegro. Its old town within walls is worth a look, but her restaurants, luxury clothes and jewelery shops, souvenirs stands, are like those you’d find in any other tourist city. Only the souvenirs change ! (Photo http://www.talas-montenegro.com)

Old-town-Budva

Mais il existe une autre Budva, celle des monténégrins. C’est ainsi que nous avons rencontré via Couchsurfing Blazenka, sa soeur Sanya et leurs charmantes filles. Blazenka habite dans un quartier en retrait de la ville touristique, dans un modeste appartement, genre HLM yougoslave, à coté duquel sont en train de sortir  plusieurs immeubles assez chics.

But there is another Budva, the Montenegrin one. Thus we met through Couchsurfing Blazenka, Sanya her sister and their lovely daughters. Blazenka lives in a neighborhood off the tourist city, in a modest apartment, dating back the Yugoslav time, next to which are coming out several rather fancy buildings.

immeuble               balcon

Blazenka est en retraite après 35 ans dans un cabinet d’architecte et vit avec sa maigre pension de 200 € par mois. Le salaire moyen au Monténégro est d’environ 300/400 € et à part les nouveaux riches corrompus, la population ne vit qu’avec ces pauvres salaires, les solidarités familiales, notamment le soutien des émigrés et souvent, en exerçant souvent un deuxième boulot. (décidément, la ressemblance avec le Liban nous poursuit !)

Blazenka has retired after 35 years in an architectural firm and lives with her
meager pension of 200€ per month.The average salary in Montenegro is around
300/400€ and except for the corrupt new rich, the population lives on only
these poor wages, family solidarity , including support from the emigrants and
often by having a second job. (Really, the resemblance with Lebanon pursues us !)

Notre amie a deux passions, Réa sa petite fille de 3 ans et la petite maison qu’elle retape dans la montagne. Pour elle, voyager à l’étranger est impossible financièrement et accueillir des couchsurfeurs est une autre façon de s’ouvrir au monde.

Our friend has two passions Rea her 3 year old grand daughter and the little house
she repairs in the mountain. For her, traveling abroad is financially impossible
and hosting couchsurfers is another way to meet to the world.

Nous avons donc passé 3 jours en sa compagnie, discutant du quotidien des gens, visitant Budva,  Tivat et Petrovac, cuisinant avec sa soeur, avec un oeil sur la télé qui passait… Coco, le film de Gad El Maleh, en VO sous-titré en Serbe ! Blazenka et sa famille étaient aux  petits soins pour nous, nous faisant partager leur quotidien avec tant de naturel qu’on était tout émus…et presque gênés !

We spent three days with her , discussing about daily life, visiting Budva, Tivat,  Petrovac , cooking with her sister , with one eye on the TV and watching … Coco, the film with Gad El Maleh , in French, with Serbian  subtitles ! Blazenka and her family could not do enough to please us, making us share their lives so naturally we were really  moved … and almost embarrassed !

les trois

Le troisième jour nous sommes montés avec elle dans son village de Gornji Brčeli. Ne le cherchez pas  sur une carte : il compte à demeure une vieille dame, deux moines qui tiennent le  petit monastère et un paysan qui vient régulièrement s’occuper de ses vignes, de ses chèvres et de ses ruches. Pendant les beaux jours 4 ou 5 familles viennent y prendre le frais, et Blazenka, bien sûr !

The third day we drove with her to her village of Gornji Brceli . Do not try to find it on a map :  only an old lady, two monks who run the small monastery and a peasant who comes regularly to care for his vines, his goats and beehives, live there all year round.. During the warm season 4 or 5 families come in search of cool air, and Blazenka , of course !

brceli2

Le tremblement de terre de 1978 a gravement endommagé les maisons et notamment sa maison de famille. Aussi s’est-elle lancé dans l’amélioration d’une cabane au milieu des bois, au dessus de la vallée.

The 1978 earthquake severely damaged houses including her family home. That is why she started  improving a cabin in the woods above the valley.

brceli              cabane

Dans cet endroit improbable, elle se ressource au milieu de la nature et des chants des oiseaux. Cette soirée dans ce bout du monde restera un moment inoubliable de notre voyage, d’autant plus qu’il y a plu des cordes toute la nuit sur le toit du camping car !

In this unlikely place, she lives in the middle of nature. That evening in this end-of-the-world place will remain as an unforgettable moment of our trip , especially since there has been raining all night on the roof of the motorhome !

brceli3

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.