Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

Multiple Tbilissi

1 commentaire

Pour Chon, Tbilissi a commencé par un baptême, celui d’un pigeon géorgien.

Chon’s first encounter with Tbilissi has been a baptism by a pigeon.

Cela ne nous a pas empêché de nous balader dans cette belle ville aux multiples facettes.

This did not stop us from strolling in this beautiful city with many facets.

Le vieux Tbilissi est un enchevêtrement de petites rues, blotties au pied de la forteresse.

Old Tbilisi is a tangle of small streets, nestled at the foot of the fortress.

Durant des siècles, la ville a été un carrefour entre l’Europe et l’Asie, et toutes les religions se retrouvent dans la profusion de lieux de culte. Cathédrale Sioni, basilique Anchiskhati, église Saint-George des Arméniens(qui en 1900 formaient un tiers de la population), grande synagogue, mosquée du quartier Azéri et de nombreuses petites églises se découvrent au hasard des ruelles.

For centuries, the city has been a crossroads between Europe and Asia, and all religions are there  in the profusion of places of worship. Sioni Cathedral, Anchiskhati Basilica, St. George’s Church of the Armenians (which in 1900 made up a third of the population), a large synagogue, a mosque in the Azeri district and many small churches are to be discovered along the cobbled streets.

Le coin le plus photographié est celui des bains de soufre avec leurs dômes de briques rouges.

The most photographed quarter is the one of the sulfur baths with their red brick domes.

L’ensemble fait penser à l’Asie centrale. On raconte que le roi Vakhtang 1er aurait choisi de s’installer là pour profiter de ces sources chaudes. La façade du hammam Orbeliani, tout proche, donne l’impression d’être en Iran.

The whole thing makes one think of Central Asia. It is said that King Vakhtang 1st chose to settle there to enjoy these hot springs. The façade of the nearby Orbeliani hammam gives the impression of being in Iran.

On a été très étonné de voir que Tbilissi est visitée par autant de touristes. Les rues de la vieille ville ont un côté Plaka à Athènes ou rue Saint-Séverin à Paris ! Autre surprise, le nombre de touristes iraniens en ville ! Depuis un an, ils n’ont plus besoin de visas pour se rendre en Géorgie et ils en profitent, tout comme de nombreux arabes du golfe et des indiens.

We were very surprised to see that Tbilisi is visited by so many tourists. The streets of the old town have a Athens’ Plaka or Rue Saint-Séverin  feeling !  Another surprise, the number of Iranian tourists in town ! Since  last year, they no longer need visas to get to Georgia, and they benefit, as do Indians and many Arabs from the Gulf.

Entourée de grands empires, la Géorgie a été conquise au fil des siècles par les Arabes, les Perses, les Mongols, les Ottomans et finalement les Russes à partir de 1801. A part un épisode d’indépendance entre 1918 et 1921, elle tombera sous le joug soviétique jusqu’en 1991.

Surrounded by huge empires, Georgia was conquered over the centuries by the Arabs, Persians, Mongols, Ottomans and finally the Russians from 1801. Apart from an episode of independence between 1918 and 1921, it will fall under The Soviet yoke until 1991.

Le XIXème siècle verra le développement d’une ville moderne, avec une architecture classique russe. De beaux immeubles s’alignent le long d’avenues larges et aérées, certaines piétonnes.

The 19th century saw the development of a modern city, with classical Russian architecture, as seen in St. Petersburg. Beautiful buildings line up wide avenues, some pedestrianized.

Les quartiers populaires aussi se développent à ce moment là, avec des rues où les balcons sont couverts de treilles pour se protéger du soleil. Malheureusement, beaucoup de ces maisons typiques sont très dégradées, sans parler des HLMs bien décatis.

Popular neighborhoods also develop at this time, with streets where the balconies are covered with trellises to protect themselves from the sun. Unfortunately, many of these typical homes are very degraded, not to mention the blocks of flats.

Et puis il y a aussi la Tbilissi High tech, avec quelques bâtiments emblématiques dont la salle de concert et centre de congrès de l’italien Fuksas, qui ressemble à un gros tuyau de métal, dominés par le palais présidentiel.

And there is also high tech Tbilisi, with some emblematic buildings including Fuksas’ concert hall  which resembles a big metal pipe, dominated by the presidential palace.

La passerelle du « Peace bridge » relie les deux rives de la Koura. Le spot idéal pour les selfies des sept millions de touristes annoncés en Géorgie cette année !

The « Peace bridge » connects the two banks of the Koura. The ideal spot for the selfies of the seven million tourists announced in Georgia this year !

Les touristes russes aussi sont très présents malgré la tension entre les deux pays suite à la guerre de 2008 qui a vu la Géorgie se faire amputer de deux régions touchant la Russie, l’Ossétie et l’Abkhazie. Le président de l’époque, Saakachvili, viscéralement russophobe, s’était lancé dans une aventure militaire pour récupérer ces deux provinces sécessionnistes. En huit jours, c’était plié : l’armée russe battait à plate couture les Géorgiens, et les deux provinces sont aujourd’hui « indépendantes » mais russes de facto (le rouble est utilisé comme monnaie et les horloges sont calées sur le fuseau horaire de Moscou, etc…). Depuis cette date, une mission de l’Union européenne surveille les lignes de front. Un grand bâtiment chic abrite les délégations de l’UE et de l’Otan près de la place de la liberté, au centre de la ville moderne, et les observateurs européens paradent dans leurs superbes 4X4 !

Russian tourists are also very present despite the tension between the two countries following the 2008 war which saw Georgia amputated from two regions affecting Russia, Ossetia and Abkhazia. The president of the time, Saakashvili, viscerally Russophobe, had embarked on a military adventure to recover these two secessionist provinces. In eight days it was over : the Russian army beat the Georgians flat and the two provinces are now « independent » but de facto Russian (the ruble is used as currency and the clocks are stuck on Moscow’s time). Since then, an EU mission has been monitoring the front lines. A large chic building houses the delegations of the EU and NATO near Freedom Square, in the center of the modern city, and European observers parade in their stunning 4WD !

Saakachvili n’est plus au pouvoir mais la Géorgie continue à déclarer son amour à l’Union européenne : tous les bâtiments officiels arborent le drapeau de l’UE à coté de celui de Géorgie.

Saakashvili is no longer in power but Georgia continues to declare his love for the European Union: all the official buildings have the flag of the EU next to that of Georgia.

Ils sont aussi demandeurs d’intégration dans l’Otan. Un camp d’entraînement est déjà installé près de Tbilissi, au grand dam des Russes.

They are also seeking integration into NATO. A training camp is already installed near Tbilisi, to the dismay of the Russians.

Le désir d’Europe des Géorgiens n’est pas récent. Ils ont sûrement eu autant d’échanges sinon plus que nous avec la Grèce et Rome dès le VIIIème siècle avant JC, comme on le constate dans le musée national de Tbilissi. Petit rappel à l’ordre pour les eurocentristes que nous restons toujours un peu.

Georgians’ desire for Europe is not recent. They certainly had as much or more exchanges than we did with Greece and Rome from the VIIIth century BC, as we see in the national museum of Tbilisi.

Mais le trésor du musée, ce sont les salles consacrées aux bijoux en or des peuples antiques du Caucase et de l’Asie centrale.

But the treasures of the museum are in the rooms devoted to the gold jewelery of the ancient peoples of the Caucasus and Central Asia. These jewels are 5 000 years old !

Ces bijoux ont 5000 ans ! On y retrouve l’émerveillement qui nous avait saisi l’an dernier dans les sous-sols du musée de l’Hermitage à Saint-Pétersbourg avec la collection de l’Or des Scythes, qui comme par hasard occupaient un territoire immense juste au nord du Caucase.

There is the same amazement that had gripped us last year in the basement of the Hermitage Museum in St. Petersburg with the Scythian Gold Collection, a great people who  occupied an immense territory just to the north of the Caucasus.

En conclusion, Tbilissi est une très belle découverte, mais bon sang qu’il y fait chaud !

As a conclusion, Tbilisi was a great discovery for us, but, OMG, it’s so hot here !

Et demain, route pour l’Arménie !

Tomorrow Armenia, here we come !

 

 

Publicités

Une réflexion sur “Multiple Tbilissi

  1. Thinking about you in sauna…. remember to drink enough 🙂

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.