Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

En route pour le Grand Caucase

3 Commentaires

La région de Svanétie est tout en haut de la  Géorgie sous les hautes montagnes du Caucase, qui font la frontière avec la Russie.

Svanetia is all the way up under the high mountains of Caucasus, which make the border with Russia.

Après notre début chaotique à Batoumi, nous sommes allés y chercher le frais et l’air pur de la montagne.

After our chaotic beginnings in Batumi, we went there to find cool and pure air in the mountains.

Ici les nains de jardin sont plutôt animaliers. On a hésité à en ramener un pour Isa et Boulette, mais ils sont un peu encombrants.

They have nice garden dwarves in Georgia !

La route est correcte. Il faut seulement bien veiller à éviter les vaches  immobiles au milieu du macadam et faire attention aux Géorgiens qui conduisent à la libanaise.

The roads are ok. One must only watch for the static cows in the middle of the asphalt and be aware of the Georgians who drive like Libaneses.

On a croisé de drôles de cimetières, où les sépultures sont protégées par des sortes de cabanes en métal rouillé…

We crossed strange cemeteries, where the tombs are protected by rusted metal shacks…

… et là aussi des vaches ruminent sur la route.

… and watched over by the inevitable ruminating cows on the road.

Au passage un monument soviétique (on a enlevé l’étoile rouge mais on la devine encore) : sans doute un monument aux morts.

Here a soviet monument (they took away the red star, but one can guess it still on the pilar). Monument to dead heroes ?

Les cent derniers kms sont magnifiques. On monte, on monte vers les sommets.

The last hundred kms are gorgeous. We climb and climb to the summits.

Le mont Ushba (ici dans les nuages) monte à 4700 m. Plus loin, côte russe l’Elbrouz culmine à 5642 m.

Mount Ushba (here in the clouds) goes up to 4700 m. Further north, on the Russian side, the Elbrouz cuminates at 5642 m.

Après sept heures de route dont trois dans les virages caucasiens, voici enfin Mestia et ses tours mystérieuses.

After seven hours of driving – of which three in the curves of the Caucasus-, here comes at last Mestia and its mysterious towers.

Il y fait bon, le moral est de retour !

Cool weather, and high spirits are back !

 

 

Publicités

3 réflexions sur “En route pour le Grand Caucase

  1. Wonderful! What a trip! And completely new to me as a travel blog reader. Thanks for taking me on this lovely route!

    J'aime

  2. Hou lala, vite vite, demi-tour ! Je VEUX Bambi et son petit faon… s’il est trop imposant, virez les vélos, ils ne servent à rien de toute façon…
    C’est quand même autre chose que ceux de Jardiland…
    😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.