Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)

Istanbul ne dort jamais / Istanbul never sleeps

Poster un commentaire

Que dire de nos 5 jours à Istanbul ? On a adoré cette ville et l’énergie qu’elle dégage. On ne va pas vous faire un descriptif des richesses touristiques de la ville : internet est là pour cela.  Quelques impressions tout de même :

La mosquée bleue est vraiment extraordinaire.

What about our five days in Istanbul? We loved this city and the energy it gives off. We will not make you a description of the tourist attractions of the city : the internet is there for that. Only a few impressions :

The Blue Mosque is truly extraordinary

bleue.JPG

Saint Sophie, sa jumelle chrétienne, transformée en musée,  de l’autre côté du parc , est superbe aussi, avec ses magnifiques mosaïques mais nous avons tous les deux, préféré la mosquée bleue, sa grandiose architecture en coupoles et demi coupoles et sa simplicité intérieure.

Saint Sophia, its Christian sister, now a museum, on the other side of the park,  is also superb, with beautiful mosaics but we both preferred the Blue Mosque, its grand architecture domes and half domes and inner simplicity.

sofia

Le superbe palais de Topkapi illustre la puissance des sultans ottomans. Quant à la citerne souterraine, c’est sans doute le lieu le plus magique du quartier de Sultanahmet avec ses 100 m de long et ses 350 piliers.

The magnificent Topkapi Palace illustrates the power of the Ottoman sultans . As for the underground cistern, it is probably the most magical place in the Sultanahmet district with its 100 m long and 350 pillars.

citerne.jpg

Notre arrivée sur le parking gardé au pied de la colline de Sultanahmet, sur l’avenue Kennedy (Oto park Kennedy N41.00205 E 28.58062 10€/jour), a été un beau moment d’adrénaline. L’agglomération compte 15 millions d’habitants et commence 40 km avant le centre ville !

Reaching the guarded car park at the foot of  Sultanahmet hill, on Kennedy Avenue, was a great moment of adrenaline . The town has 15 million inhabitants and starts 40 km before the center!

Istanbul_panorama_and_skyline

Comme le GPS s’est planté plusieurs fois, nous avons mis 3 heures pour arriver, entre les autoroutes, les quartiers d’immeubles ultra modernes, les banlieues populaires, les rues bloquées par des travaux. La dernière partie a été épique, le camping car se glissant au pas dans les petites rues encombrées de voitures en double file, au milieu des piétons dans tous les sens !

As the SatNav  crashed several times, we needed 3 hours to get there between highways, ultra modern buildings quarters, popular suburbs, streets blocked by the road works. The last part was epic , the motorhome sneaking throuigh small crowded streets  in the middle of delivery trucks and pedestrians going in all directions!

Le parking, idéalement placé au pied de Sultanahmet, est un monde à lui tout seul. Il donne sur l’entrée du Bosphore et des dizaines de tankers passent sous votre nez pour rejoindre ou quitter la mer noire. Dans la journée, pas grand monde à part notre camion et des pêcheurs à la ligne.

The car park, ideally located, is a world of itself . It faces the entrance to the Bosphorus and dozens of tankers pass under your nose to enter or leave the Black Sea. During the day, hardly anyone except our camper and turkish anglers .

    parking3 DSC_0070.JPG

Il s’anime le soir, avec des dizaines de voitures qui viennent se garer face à la mer. Beaucoup de couples ou des groupes de jeunes viennent y passer des heures dans leur voiture en écoutant de la musique. Un marchand de moules s’y installe tous les soirs et un gamin passe de voiture à voiture pour distribuer du thé. Une vieille dame essaye de vendre des roses. Tout cela est très romantique mais cela dure très très tard ! On a même eu droit à un concert à 6h du matin !

It comes alive at night , with dozens of cars coming to park facing the sea . Many couples or groups of young people come to spend hours in their car listening to music. A mussels seller settles there all evening, a kid goes from car to car distributing tea and an old lady tries to sell roses. All this is very romantic but it goes on until very very late! We even got a concert at 6 am !

Beaucoup de touristes sur Sultanahmet, beaucoup de présence policière aussi. La tension est assez palpable, avec les derniers attentats. De plus notre ami stanbouliote, Lionel, nous a confirmé que les gens ici détestent très majoritairement Erdogan. Istanbul ville rebelle. Lionel est prof de français et lors d’un cours sur le polar, il a demandé à ses lycéens de faire une phrase avec le verbe « assassiner », qu’ils venaient d’apprendre. Un élève lève le doigt : «  je veux assassiner Erdogan »! Sur la grande place Taksim, lieu de toutes les manifestations, des barrières anti-émeutes sont stockées au cas où.

Many tourists on Sulanahmet district, a lot of police  too. The tension is quite palpable, after the latest attacks. Our stanbouliote friend , Lionel , confirmed that people here overwhelmingly hate Erdogan. Istanbul is  a rebel city . Lionel is a  French teacher and during a course on thriller books, he asked his students to make a sentence with the word  » murder  » , they had just learned . A student raises his hand :  » I want to murder Erdogan  » ! On Taksim Square, the traditionnal place for demonstrations,  riot barriers are stored, just in case.

Le grand bazar nous a déçu. Connaissant les souks de Marrakech et Fès ou ceux d’Alep (avant sa destruction) et de Damas, il nous a semblé très touristique et pas du tout industrieux. Seulement des boutiques avec la déclinaison classique des bijoux, écharpes, porcelaines, tapis, sacs, verroterie, bibelots classiques. Bref, du déjà vu (non, on n’est pas snobs !)

The Grand Bazaar has disappointed us. Knowing the souks of Marrakech and Fez or those of Aleppo ( before its destruction ) and Damascus , it seemed very touristy and not industrious . Only shops with the classical variation of jewelry, scarves , porcelain, carpets , bags , beads , trinkets . In short, déjà vu ( no, we’re not snobs !)

Le quartier qui nous a séduit est celui entre le grand bazar et la Corne d’or, ce bras de mer qui sépare la ville moderne de la cité historique. A l’image de la Corne d’or quadrillée dans tous les sens par des bacs et ferries de toutes tailles desservant toutes les destinations, le quartier déborde d’activités.

The area that charmed us is that between the Grand Bazaar and the Golden Horn, the inlet that separates the modern city from the old part. As the Golden Horn crisscrossed in every direction by ferries of all sizes serving all destinations, the area is full of activities.

1  2

3  DSC_0052.JPG

La Turquie est avec la Chine l’atelier de confection de l’Europe. Dans ce quartier on sent battre le coeur de la ville : des petites rues parcourues par les chariots de ballots de vêtements, des ateliers, des marchés populaires, plein de petits restos où l’on mange pour 3 fois moins cher qu’à Sultanahmet, des pâtisseries de rêve, des centaines de gens dans les rues piétonnes, le marché aux fleurs, aux épices et aux oiseaux… et la poste centrale.

Turkey is with the China the workshop of Europe. In this area on feels the heartbeat of the city : small streets traveled by porters carrying bales of clothes, workshops, popular markets, small restaurants where you eat for 3 times cheaper than in Sultanahmet , fantastic pastries, hundreds of people in the pedestrian streets, the flowers, spices and pets market … and the central post office .

poste

Celle-ci nous laissera un souvenir impérissable. C’est en effet bizarrement apparemment le seul endroit en ville où l’on peut acheter une vignette automobile pour les autoroutes. Le très grand bâtiment abrite une grande salle avec un trentaine de superbes guichets en bois (ils étaient déjà là il y a 35 ans) dont seulement 2 sont ouverts. En arrivant on retire un ticket au distributeur et on attend l’affichage de son numéro : on avait le numéro 539, et le tableau électronique appelait aux guichets le 332 ! On a attendu notre tour 3 heures. Nous militons désormais fortement pour l’augmentation des effectifs du service public turc.

This will be a lasting memory. It is apparently the only place in town where you can buy a car sticker for driving on highways. The huge building houses a large room with  thirty beautiful wooden counters (they were already there 35 years ago ) of which only 2 are open. You get a ticket from a distributor and then wait for the display of your number : we had the number 539, and the electronic panel showed  332 when we arrived ! We waited our turn for  3 hours. We now advocate strongly the increase of staff at the Turkish public service.

Vendredi et samedi, on a déambulé sur Sultanahmet, avec la Mosquée bleue, Sainte Sophie, le musée des arts islamiques (superbe et très bien mis en valeur), un musée de mosaïques et la citerne souterraine.

Friday and Saturday, we wandered over Sultanahmet, with the Blue Mosqu, Hagia Sophia, the Museum of Islamic Art ( beautiful and very well presented ), a mosaic museum and underground cistern .

Dimanche on prévoyait d’aller prendre un ferry pour les îles des Princes, dans la mer de Marmara. Le port d’embarquement est à 10 km de notre parking. On y est allés en vélo le long du Bosphore, et à 500 m du but, crevaison. Chon, traumatisée par l’arrivée en ville, refusant catégoriquement qu’on aille chercher le camping car pour récupérer les vélos, on a fait le retour en poussant les engins et en découvrant des quartiers populaires, des petits marchés, bref, c’était crevant mais très sympa.

Sunday we expected to go and take a ferry to the Princes’ Islands in the Marmara Sea. The embarkation port was 10 km away from our car park. We went there by bike along the Bosphorus, and 500 meters from our goal, a puncture ! Chon, traumatized by the arrival in town, categorically refusing to fetch the camper to retrieve the bikes, we walked back pushing our bikes and discovering nice neighborhoods and small markets on the way. In short, it was an exhausting but very nice day .

DSC_0004.JPG

Lundi, c’était la journée « poste ». On prévoyait d’aller visiter ensuite le Palais de Topkapi, mais comme il ferme à 16 h, pas de palais. Et le soir, après un repas très sympa avec Lionel, qui n’a pas changé depuis 22 ans qu’on ne s’était pas vus, on a évidemment raté le dernier tram et on s’est fait Taksim-Sultanahmet à pied, encore 6 km dans les jambes !

Monday was the  « post office » day. We planned to go and visit the Topkapi Palace, but it closes at 6 pm ,and so,  no palace. And in the evening, after a very nice meal with Lionel , who has not changed for the 22 years we had not seen him, we, of course, missed the last tram  and we walked from Taksim to Sultanahmet, another 6 km in the legs !

Mardi, évidemment, Topkapi est fermé pour la journée. Mais d’un raté on a fait une belle réussite, la visite de l’église Saint Sauveur in Chora.

Tuesday, of course, Topkapi was closed. But from a missed goal we made a great success , visiting the Church of St. Savior in Chora .

c1.JPG  c2

Dans un quartier excentré de jolies maisons en bois, cette petite église renferme les plus belles mosaïques qu’on n’ait jamais vues ! Mais cela se mérite, car c’est loin du tram et du métro !

In an outlying neighborhood of pretty wooden houses, this small church has the most beautiful mosaics we’ve ever seen ! It is far from the tram and metro but it is worth it !

m1  m2.JPG

M3

m4.JPG

On a beaucoup aimé cette ville, qu’on a sillonné dans tous les sens et qu’on a commencé à apprivoiser. C’est sans doute une des plus belles que l’on connaisse. 35 ans après la dernière visite de Daniel (en stop !), elle s’est énormément développée, modernisée (les trams et le métro sont impeccables). Elle n’a cependant rien perdu de son âme, même si la plupart des hommes turcs ne portent plus trop la moustache, systématique dans les années 70, que les femmes ont de plus en plus le voile et que les babas cools ont disparu !

We loved this city , we went all over the place and we felt that we were beginning to understand it. This is undoubtedly one of the most beautiful towns we’ve ever seen. 35 years after the last visit of Daniel ( hitchhiking ! ), it has grown enormously into a modern metropolis ( trams and metro are impeccable ) . However, it has not lost its soul, although most Turkish men no longer wear the mustache they proudly showed in the ’70s , although many women are now dressed in black hijab and there are no more hippies around !

Quant à nous on en sort ravis et épuisés !

As far as we are concerned, we left Istanbul exhausted but delighted !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.