Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)


3 Commentaires

Du côté de chez Svan / In Svan country

La région de Svanétie est complètement enclavée dans les hautes montagnes du Caucase. Pour la rejoindre, il n’y a qu’une seule route qui longe l’Abkhazie et se faufile entre des sommets de plus de 3 000 mètres pendant 100 kms.

Svanetia is locked up in the high mountains of the Caucasus. To reach this region, there is only one road, along the border with Abkhazia, which makes its way between 3000 m high summits, for 100 kms.

Les Svans sont un petit peuple qui possède sa langue et ses propres traditions. Personne n’a jamais pu les conquérir, ni les Turcs, ni les Perses, ni les Russes.

The Svans are a little people with their own language and traditions. No one has ever been able to conquer them, neither the Turks, nor the Persians, nor the Russians. 

La petite capitale de Svanétie, Mestia (2 000 âmes) est tout au bout du goudron. C’est un centre de trekking peuplé l’été de dizaines de backpackers en chaussures de marche.

Savnetia’s little capital city, Mestia (2 000 souls) is at the end of the asphalt. It is a trekking center peopled in the summer by dozens of backpackers in hiking boots.

Mais le village, comme tous ceux alentours, est remarquable par les dizaines de tours qui s’élèvent au dessus des maisons.

But the village, as all others around, is remarkable by the tens of towers raising above the houses.

Les tours servaient de greniers et aussi de défense en cas d’attaques.

The towers were used as granaries, as well as for defense in case of attacks.

Leur héroïne est la reine Tamar, couronnée « roi » de Géorgie en 1178. Sa statue équestre surveille la place centrale de Mestia. Drôle de statue, avec un cheval un peu bedonnant et couvert d’inscriptions et de dessins mystérieux pour nous. On se croirait dans le Seigneur des Anneaux.

Their heroine is Queen Tamar, crowned « king of Georgia » in 1178. Her equestrian statue watches Mestia’s central square. Funny statue, with a horse a little paunchy and covered with inscriptions and drawings mysterious for us. It looks like a creature out of the Lord of the Rings.

Nous sommes arrivés par hasard le dernier samedi de juillet, jour du Festival annuel de Svanétie. On avait l’impression que tous les Svans de la région étaient présents pour assister aux spectacles.

We arrived by chance on the last Saturday of July, the annual festival in Svaneti. It was as if all the Svans in the area were present to attend the shows.

Et du spectacle il y en a eu : choeurs d’hommes à capella, danses acrobatiques de jeunes hommes bottés et de jeunes femmes habillées en « princesses ».

choirs of men a capella, acrobatic dances of booted young men and young women dressed in « princesses »

Superbes chorégraphies qui faisaient penser un peu aux choeurs de l’Armée rouge (mais ne le répétez pas!).

Beautiful choreographies that made you think a little of the choruses of the Red Army (but do not repeat it!).

Une superbe surprise pour notre arrivée !

A great surprise for our arrival !

 


3 Commentaires

En route pour le Grand Caucase

La région de Svanétie est tout en haut de la  Géorgie sous les hautes montagnes du Caucase, qui font la frontière avec la Russie.

Svanetia is all the way up under the high mountains of Caucasus, which make the border with Russia.

Après notre début chaotique à Batoumi, nous sommes allés y chercher le frais et l’air pur de la montagne.

After our chaotic beginnings in Batumi, we went there to find cool and pure air in the mountains.

Ici les nains de jardin sont plutôt animaliers. On a hésité à en ramener un pour Isa et Boulette, mais ils sont un peu encombrants.

They have nice garden dwarves in Georgia !

La route est correcte. Il faut seulement bien veiller à éviter les vaches  immobiles au milieu du macadam et faire attention aux Géorgiens qui conduisent à la libanaise.

The roads are ok. One must only watch for the static cows in the middle of the asphalt and be aware of the Georgians who drive like Libaneses.

On a croisé de drôles de cimetières, où les sépultures sont protégées par des sortes de cabanes en métal rouillé…

We crossed strange cemeteries, where the tombs are protected by rusted metal shacks…

… et là aussi des vaches ruminent sur la route.

… and watched over by the inevitable ruminating cows on the road.

Au passage un monument soviétique (on a enlevé l’étoile rouge mais on la devine encore) : sans doute un monument aux morts.

Here a soviet monument (they took away the red star, but one can guess it still on the pilar). Monument to dead heroes ?

Les cent derniers kms sont magnifiques. On monte, on monte vers les sommets.

The last hundred kms are gorgeous. We climb and climb to the summits.

Le mont Ushba (ici dans les nuages) monte à 4700 m. Plus loin, côte russe l’Elbrouz culmine à 5642 m.

Mount Ushba (here in the clouds) goes up to 4700 m. Further north, on the Russian side, the Elbrouz cuminates at 5642 m.

Après sept heures de route dont trois dans les virages caucasiens, voici enfin Mestia et ses tours mystérieuses.

After seven hours of driving – of which three in the curves of the Caucasus-, here comes at last Mestia and its mysterious towers.

Il y fait bon, le moral est de retour !

Cool weather, and high spirits are back !