Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)


1 commentaire

10b, rue Elizabetes, Riga

C’est l’adresse du plus bel immeuble de Riga, ou du moins du plus impressionnant. Construit en 1903 par l’architecte Eisenstein (le père du cinéaste), c’est un exemple incroyable de l’Art nouveau, digne des plus beaux fleurons de Prague ou de Bruxelles. On pense aussi à Gaudi à Barcelone.

a1

A2.JPG

A3.JPG  a4

a5

C’est en fait tout le quartier qui est époustouflant. la rue Alberta est une merveille, du début à la fin. Plusieurs de ces immeubles sont aussi l’oeuvre d’Eisenstein. On ne sait vraiment pas où donner de la tête pour tout voir.

a11

a6  A7.JPG

A10.JPG

a8  a9

A12.JPG

a13

a14

A16.JPG

a18

Bref, vous l’aurez compris, Riga vaut le voyage !

A17.JPG

 

 

 

 

 

 

 


2 Commentaires

La Lettonie, à l’ombre du géant

Prenez un Duc de Courlande d’origine allemande, régent de la Lettonie pour le compte de la Russie, Ernest Von Biron, un peu mégalo, un architecte italien, Bartolomeo Rastrelli, à qui on doit le palais de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg, deux tsarines Anna et Catherine II et leurs amants, des intrigues inextricables de palais – Von Biron passera 22 ans en Sibérie avant de revenir en grâce- et vous avez le plus beau château que nous ayons croisé sur notre chemin : le palais de Rundale, à 100km au sud de Riga.

DSC_0178.JPG

Ce palais est sans doute un avant goût de ce que nous allons découvrir à Saint-Petersbourg.

c1

c2

c4  c3

c5

Il est très élégamment décoré, loin de la lourdeur de bien des châteaux de par chez nous.

C6.JPG

C8.JPG  c9

DSC_0191.JPG

c7

c11

En tous cas, il est symbolique de la main mise russe sur ce petit pays qu’est la Lettonie.  Celle-ci est née officiellement il y a seulement 100 ans. Riga date cependant de 1200, mais la ville a longtemps été allemande et le pays occupé par de puissants voisins. La Russie, elle, s’est installée en 1710 à Riga, puis a occupé tout le territoire en 1795, et n’a lâché l’indépendance du pays qu’en 1920. Riga a longtemps été la troisième ville la plus importante de Russie après Moscou et Saint-Petersbourg.

r0

Entre 1944 et 1991, les Russes sont de retour, font de ce petit pays de 2 millions d’habitants une des républiques de l’URSS et installent la flotte russe de la Baltique à Liepaja. Ils interdisent la langue lettonne et mènent une politique de peuplement, dont le résultat sera que les Lettons se retrouveront pratiquement minoritaires dans leur propre pays en 1991.

r1

Les derniers soldats de Moscou n’ont quitté le pays qu’en 1999 et aujourd’hui encore les Russes représentent 30% de la population et même presque 50% à Riga !

Comme les Lituaniens et les Estoniens, les Lettons ont rejoint l’UE en 2004, mais surtout l’OTAN. Avec Poutine aux commandes au Kremlin et ses annexions brutales en Géorgie et en Ukraine, et l’intérêt militaire et économique des ports lettons – libres de glace toute l’année-, ce confetti face au géant russe n’est pas très rassuré.

Alors, quand ce fou de Trump a déclaré qu’il n’engagerait peut-être pas les Etats-Unis en cas d’agression des Russes dans les pays Baltes, remettant en cause les fondements même de l’OTAN, c’est un peu la panique chez les Baltes et les Lettons en particulier.

r3

En attendant, la vie continue.

Dimanche, c’était la foire de la Saint-Michel dans le centre de Riga , sous un ciel gris, avec un grand marché de produits locaux sur fond de danses folkloriques.

 R4.JPG  R5.JPG

R7.JPG  R8.JPG

R6.JPG  r9

r18

r14  r13

R19.JPG

Et pendant ce temps, sur scène, on dansait sous la pluie…

r20

La pluie, une bonne excuse pour se réfugier dans un bar et profiter des excellentes bières locales, servies avec un sourire, avant de partir à la découverte du Riga Art nouveau.

R21.JPG

Mais cela sera l’occasion du prochain épisode.