Daniel et Chon

Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront (René Char)


Poster un commentaire

Dans les méandres de la Yantra / In the curves of the river Yantra

Veliko Tarnovo, ville importante du nord est de la Bulgarie en a été la capitale du XIIe au XIVe siècle. La ville est construite au dessus des 7 méandres de la rivière Yantra qui dessinent un site spectaculaire. Sur une des collines, la citadelle de Starevets domine la rivière depuis un piton rocheux. On comprend que les Thraces, les Francs, les Byzantins, les Turcs se soient battus pour la conquérir !

Veliko Tarnovo is an important city in the north of Bulgaria. It was the capital of the country from  the twelfth to the fourteenth century. The city is built above the 7 meanders of the river Yantra : a very spectacular site.  On one of the hilll, the citadel of Starevets dominates the river. It is easy to understand that the Thracians, Franks, Byzantines, Turks fought for it  !

1

Quant aux maisons, elles s’accrochent à flanc de falaise le long des courbes de la Yantra.

As for the houses, they cling to the  cliff sides along the curves of Yantra .3   2

4   5.JPG

6

Veloko Tarnovo possède un Musée  de la Renaissance nationale et de l’Assemblée constituante. Il ne faut pas se laissser rebuter par le titre. C’est dans ce bâtiment que la constitution a été écrite et signée en 1879 la Bulgarie venant de retrouver son indépendance après cinq siècles de joug ottoman. Deux niveaux du musée sont consacrés à l’histoire de la ville, avec la fameuse salle de l’Assemblée constituante. Le seul problème est que les explications ne sont qu’en…bulgare. Mais c’est surtout pour sa collections d’icônes qu’il faut pousser la porte. Ce matin-là, le musée était vide et la concierge nous a allumé les salles rien que pour nous. On ne connait rien à l’art des icônes, mais c’est époustouflant : des centaines, toutes plus belles les unes que les autres.

Veliko Tarnovo has a National Revival and Constituent Assembly. Museum.  Do not be put off by the title. It was in this building that the constitution was written and signed in 1879 when  Bulgaria regained its independence after five centuries of Ottoman rule . Two floors of the museum are devoted to the history of the city, with the famous room of the Constituent Assembly . The only problem is that the explanations are only in Bulgarian. But it is mainly for its collections of icons that we must push the door . That morning, the museum was empty and the concierge lit the rooms just for us. We do not know much of the art of icons , but it is breathtaking : hundreds of them are displayed, each more beautiful than the other .

8

9   10

11

Mais le clou du musée, c’est sans doute la grande tapisserie illustrant la mise au tombeau, extraordinaire !

But  the highlight of the museum is undoubtedly the large tapestry depicting Jesus’s entombment. It is fantastic !

7.JPG

Mais le problème c’est que nous commençons à manquer d’appétit pour les visites, et l’étape de Paris via Sofia (pour la soutenance de Gaëlle le 13 mai) sera l’occasion de recharger les batteries.

 


Poster un commentaire

Копривщица et Троян

Non seulement les Bulgares parlent une langue étrangère, mais ils n’écrivent pas comme nous ! Essayez donc de lire et de prononcer le nom du prochain village sur notre périple : Копривщица, alias Koprivshtchitsa  (à répéter 20 fois) .Cela vaut presque le Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch des Gallois !

Not only the Bulgarians speak a foreign language, but they do not write like us ! Just try to read the name of the next village on our list :Копривщица, i.e. Koprivshtchitsa (to repeat 20 times). It’s almost worth the Welsh Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch !

La Bulgarie est parcourue en son centre, d’ouest en est, par la chaîne des Balkans, qui culmine à 2400 m. En montant, cela donne des paysages limousins, puis auvergnats puis alpins, avec des sommets encore enneigés en mai, le tout en 100 km de route.

Bulgaria is parted in its center, from west to east, by the Balkan range, with mountains 2400 m high. When driving up, you go through Limousin, then Auvergne, then Alpine landscapes, still with snow on the tops in early may.1.JPG.

Koprivshtchitsa est nichée dans une vallée à 1000 m. Pour y accéder, on longe la Vallée des roses, mais nous y sommes juste un peu trop tôt et c’était plutôt la Vallée des rosiers. Des champs entiers : ce doit être magnifique en juin. Koprivshtchitsa est en fait un gros village-musée, où l’on se promène le long de ses maisons « ottomanes » peintes de couleurs vives. c’est un peu comme à Plovdiv mais plus champêtre, bref, plein de charme   même sous la pluie !

Koprivshtchitsa is nestled in a 1000 m high valley. To get there, one follows the Valley of the roses. But we were there a bit too early and it was more the Valley of the rosesbushes. It must be gorgeous in june.In fact, it is a village-museum, where one strolls along its bright colored Ottoman houses. Very beautiful, even under the rain.2.JPG

3   4

En passant on a longé un village Rom, dont la photo se passe de commentaires.

On the way, we passed by a Gypsy village. No comment needed.6

Pour rejoindre Veliko Tarnovo, notre prochaine étape, il faut passer un col qui débouche de l’autre côté sur  Троян (Trojan) et son monastère. S’il est moins extraordinaire que celui de Rila, il s’en dégage beaucoup de charme et une atmosphère de paix qui invite à y flâner et c’est l’occasion pour Chon, qui se japonise à vue d’oeil, de prendre des dizaines de photos.

To reach Veliko Tarnovo, our next step, one must go through a mountain pass leading to Trojan and its monastery. If it is not as spectacular as Rila, there  still is a peaceful atmosphere. It was the chance for Chon, who is turning more and more Japanese, to shoot tens of photos.7  8

9   10

 

11